chronique d'une journaliste apeurée

Avatar de l’utilisateur
Uzhul
Commissaire
Messages : 961
Inscription : 12 décembre 2011, 22:17
Armée jouée : SMC, GI, SW
Localisation : Bordeaux

chronique d'une journaliste apeurée

Message par Uzhul » 25 mars 2013, 21:35

Bonjour à tous j'aimerai vous présenter ici une histoire que j'ai tenté d'écrire il y a peu.
Le problème c'est que je trouve ça un peu bizarre la façon dont c'est écris, j'aimerais donc que vous me disiez ce que vous en pensez (du genre si ce n’est pas trop lourd, bizarre, répétitif, etc...).
Si vous trouvez ça trop bizarre dites-le, comme ça je le retravaillerais pour en faire un mieux (ne vous inquiétez pas c'est juste le début ^^)

Chronique d’une journaliste apeurée

-Camera indépendante 1, début transmission-
544m41
Orbite autour de Kilsfev,
Vaisseau-amiral « Firebird » du 503ème Cadien

Je commence la transmission maintenant puisque après trois mois de voyage j’arrive enfin à destination. En effet, au travers d’un petit champ d’astéroïdes moi et mes deux collègues pouvons distinguer l’imposante carrure du « Firebird », le vaisseau-amiral du 503ème Cadien. Même d’aussi loin, on peut entrevoir les centaines de tourelles hérissant les flancs et le ventre du bâtiment, de cette distance on aurait dit des jouets, mais à ce qu’on m’a raconté chacun d’eux pouvais réduire en cendre la moitié d’une ville. Plus on s’approchait plus nous pouvions remarquer la grandeur et la force de sa structure rayonnante dans la lumière du soleil. En retrait, enfin la planète apparue dans toute sa splendeur, d’un blanc immaculé avec à certains endroits des taches sombres, signalant vraisemblablement les quelques villes de ce monde.

Je me prépare donc avec Dirk et Palton à enfin débarquer dans ce magnifique vaisseau.
- On va enfin pouvoir suivre un vrai conflit, dit Palton. Dirk quant à lui ne dit rien, plongé encore une fois de plus dans ses pensées, j’allais lui demander ce qu’il en pensait mais les hauts parleurs du pont hurlent que nous arriverons dans 1min. Dans l’instant suivant les soldats se lèvent, prennent leurs armes et bardas puis ce mettent en ordre de pour sortir. Nous nous levons à notre tour et on se mit derrière eux.
Les portes s’ouvrent enfin et nous pouvons pour la première fois voir l’intérieur du « Firebird ». Des dizaines de serviteur s’affairent autour du vaisseau, courant au milieu des jets de pressions rejeté par des trous ponctuant la coque de notre vaisseau. Les soldats partent rapidement vers les couloirs menant à leur baraquement respectif.
-Regarde, me dit Dirk à voix basse, c’est surement l’officier qui doit nous accueillir.
En effet, un homme d’une carrure assez imposante s’avance d’un avec vitesse vers nous et nous lance : « bonjour, je m’appelle Patterson, je suis le l’officier en second des forces terrestres de cette expédition. Si j’ai bien compris monsieur Dirk, vous serez affecté avec les tankistes du 38ème régiment de blinder Mordian, vous pouvez donc les y retrouver maintenant. Mr Palton le 5ème peloton du 503ème Cadien qui vous attendent déjà, ils partent dans 4h sur Kilsev. Mme Filpus je vous prierez de me suivre vous resterez avec mon escouade de commandement lors des combats. »
Et sans qu’on ne puisse répondre le voilà déjà qu’il part.
Dirk a l’air un peu tendu et marmonne déjà dans sa barbe, je pense qu’ils ne vont pas s’apprécier… En revanche comme à son habitude Palton souriait déjà, surement à l’idée de déjà partir sur le champ de bataille.
-Bon les gars, amuser vous bien et j’espère qu’on se retrouvera vite et en entier, leurs dis-je.
Je suis donc le mieux que je le puisse les panneaux d’indications pour me diriger vers le pont des officiers, pour enfin me reposer tranquillement et surtout tout seul….
C’est donc avec des sentiments de soulagement et d’excitation que je peux arrêter cette première transmission.


-caméra 1, fin transmission-


-Caméra 1, début transmission 2-

544m41
Orbite autour de Kilsev,
Vaisseau-amiral « Firebird » du 503ème Cadien

« C’est bon ça tourne ?... OK, j’y vais alors »
« C’est donc en ouvrant les portes de la salle de stratégie du 503ème Cadien que je commence une nouvelle transmission. »
En entrant dans la pièce, un soldat avec l’insigne d’un vétéran s’approche vers moi, il est de grande taille avec cependant une forte musculature apparente au travers de son uniforme, et, c’est pourtant d’un air affable qu’il me dit : « Bonjours Mme Filpus, je m’appelle Pearce et je vous suis affecté en tant que guide, garde du corps, aide, porte-parole, enfin à peu près tout ce dont vous avez besoin. »
« Heu…et bien…merci Mr Pearce ! Enfin c’est un peu étonnant pour moi….je ne m’y attendais pas. Et….pourquoi m’a-t-on fait venir au juste ? »
« Et bien madame, le lieutenant Patterson a décidé de vous faire voir ce que donnais la préparation d’une opération, en plus vous avez de la chance car le Général Sunder et venu pour commander la conférence stratégique. Je vous demanderez donc de ne pas dire un seul mot, pas même un bonjour ou au revoir ! »
Et c’est en me souriant qu’il me laisse passer pour que je puisse rentrer dans la pièce.
Et quelle pièce, elle est beaucoup plus vaste que ce que pouvait laisser paraitre cette petite porte. En effet c’est une vaste salle en avec une table holographique en contrebas, entourée de gradin dans lesquels des soldats, probablement des officiers écoutent un homme au milieu de salle, près d’un énorme hologramme représentant a première un champs de bataille.
Cet homme au centre est très probablement le général Sunder comme nous laisse entrevoir le nombre incalculable de médailles, d’écussons et autres décorations rutilantes. De plus tous les hommes présents dans cette pièce ont l’air subjugué par les paroles de cet officier, il a, il faut bien l’avouer, une présence assez charismatique, je n’arrive pas même à le quitter des yeux pour regarder la représention du champ de bataille.
Je ne pensais pas qu’un homme pouvait attirer autant l’attention. …..


……Le général Sunder a enfin fini de parler, je pars donc pour l’interroger quand la main de Patterson me pris l’épaule et me dit : « je ne pense pas que ça soit une si bonne idée de vouloir parler au général, surtout pas en ce moment »
-Mais…pourquoi ? C’est juste pour deux, trois questions.
-Non je suis désolé, me dit-il, vous voyez nous les militaires n’aimons pas trop les civils encore moi ceux qui viennent fouiner dans nos affaires. Après certains comme Pearce sont des gens aimables, mais…ne poser pas trop de questions. D’autant plus que nous ne sommes pas en très bonne posture sur Kilsev, les rebelles ont repris une ville importante… C’est pour ça que nous partons demain à l’aube pour reprendre les plaines aux alentours de la cité et vous viendrez avec nous !
-Eh bien oui je comprends, enfin je crois, lui répondis-je.


Et c’est donc une nouvelle fois avec une grande excitation que je vais arrêter cette enregistrement, cependant j’aurais quand même voulu en savoir plus sur ce Sunder et sur notre futur sortie.

-camera 1, fin transmission 2 -

-camera 1, début transmission 3-

544m41
Arriver sur Kilsev,
1er groupe d’attaque du 503ème Cadien

Les bruits du vaisseau rentrant dans l’atmosphère sont horribles, le frottement sur la taule me déchire les tympans. Les secousses me ballottent de droite à gauche et de haut en bas à telle point qu’elles me donnent des nausées insoutenables. Et rien n’est prévu pour que je puisse vomir.
Mais comment ils font ? Les soldats ! Ils n’ont pas du tout l’air d’être dans cet horrible engin, on les croirait plutôt dans les fauteuils d’un salon.
Soudain une voix hurle : « Accrochez-vous !!! Tir adverse !!! ».
Et l’instant suivant les secousses redoublent d’intensités et tout à coup une énorme explosion ébranle le véhicule et nous partons en vrilles ininterrompues jusqu’au crash inévitable.


Le sang dans la bouche…. Mal partout…. De la tête au pied… les oreilles qui sifflent et le sang dans les yeux…. Je n’ai jamais connus une douleur aussi intense et étendue….
L’adrénaline est au maximum, j’entends au loin le lieutenant Patterson crier des ordres et demander l’évaluation des dégâts, puis moins d’un quart de seconde après je vois sa tête en plein milieu de ma vision. Je comprends donc qu’il n’a jamais était loin de moi…. Cela devrait me rassurer mais au contraire je commence à avoir des spasmes dus à la peur.
-DEBOUT !!!!! me crie le lieutenant. Il faut se mettre à l’abri et vite !!
Je me lève et cours derrière un muret ou s’y trouve déjà Pearce son escouade et Patterson avec un étendard, une radio et le médic. Sur la droite un cratère avec 5 vétérans qui commencent déjà à riposter.
-PUTAIN C’EST QUOI CETTE MERDE !! Beugle Pearce au moment ou un soldat s’effondre sur sa gauche le crâne percé de 3 trous.
-Ils nous attendaient, répond le radio. Mes ondes sont remplies de chants absurdes, elles sont inutilisables.
Pendant que le médic tente d’administrer de la morphine à un soldat le lieutenant Patterson prend ces macro-jumelles et commence à scruter l’horizon pour trouver d’où proviennent les tirs ennemies.
A ce moment des myriades de sensations m’envahissent, en effet la peur me tétanise, mais d’un autre coté tous ces bruits me fascinent, toutes ces lumières m’attirent comme un insecte, ces cris, ces ordres, les flashs des fusils lasers, et les détonations me subjugue a telle point que je me lève et commence presque à virevolter comme dans une valse. Puis….plus rien. Un impact, les lumières ce ferment, et encore ce sifflement dans les oreilles….
*BIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIP*


-camera 1, fin transmission 3-
Dernière modification par Uzhul le 13 août 2013, 22:23, modifié 2 fois.
"Le coeur d'un guerrier devrait être comme le fer : impitoyable, inflexible et ne se souciant de rien d'autre que de son devoir. Avec un tel coeur, un guerrier peut faire face aux terreurs de l'univers sans s'émouvoir ni faillir."
+++ Attribué à Ferrus Manus +++

Avatar de l’utilisateur
quyntuss
Garde d'élite
Messages : 1241
Inscription : 20 septembre 2012, 19:27
Armée jouée : GI; Tyty (en construcion)
Localisation : Saint-Priest (69)

Re: chronique d'une journaliste apeurée

Message par quyntuss » 25 mars 2013, 23:22

Pfiou ... C'est tout simplement ... Euh ... Magnifique !!!!! J'adore l'idée d'enregistrer les batailles par le biais de commémorateurs. En plus ça doit être une des seules façon d'écrire une histoire à la 1° personne ^^. Tu te met la barre haute là :lol:.
Mis à part quelques fautes et des oublie de mots, l'écriture reste pas mal du tout
Wolfhound a écrit :HERETIQUE !
*Prend son pistolet Bolter, le met sur le front de quyntuss et lui explose la tête* :evil:
Guderian a écrit :Quyntuss et son célèbre syndrome de schizophrénie, tout un programme !
idrasul a écrit :Ça va pas mieux toi. T'as pris tes pilules ce soir?

Avatar de l’utilisateur
Uzhul
Commissaire
Messages : 961
Inscription : 12 décembre 2011, 22:17
Armée jouée : SMC, GI, SW
Localisation : Bordeaux

Re: chronique d'une journaliste apeurée

Message par Uzhul » 27 mars 2013, 00:00

Ahah bah merci beaucoup quyntuss, ça me fait plaisir que tu di ça parce que j'avais peur d'avoir fais un truc trop chelou (écrire a la 1ère personne est bcp plus dur que prévu ^^)
Sinon pour te remercier je t'offre la suite de l'histoire, là aussi c'est assez court désolé.
"Le coeur d'un guerrier devrait être comme le fer : impitoyable, inflexible et ne se souciant de rien d'autre que de son devoir. Avec un tel coeur, un guerrier peut faire face aux terreurs de l'univers sans s'émouvoir ni faillir."
+++ Attribué à Ferrus Manus +++

Avatar de l’utilisateur
quyntuss
Garde d'élite
Messages : 1241
Inscription : 20 septembre 2012, 19:27
Armée jouée : GI; Tyty (en construcion)
Localisation : Saint-Priest (69)

Re: chronique d'une journaliste apeurée

Message par quyntuss » 27 mars 2013, 08:03

Je sens qu'à la fin de la transmition qui parlera du combat (si il y en a un), elle ne va pas dire qu'elle était exité ^^
Magnifique suite !!!! Continue ainsi et bla bla bla...
Wolfhound a écrit :HERETIQUE !
*Prend son pistolet Bolter, le met sur le front de quyntuss et lui explose la tête* :evil:
Guderian a écrit :Quyntuss et son célèbre syndrome de schizophrénie, tout un programme !
idrasul a écrit :Ça va pas mieux toi. T'as pris tes pilules ce soir?

Avatar de l’utilisateur
Uzhul
Commissaire
Messages : 961
Inscription : 12 décembre 2011, 22:17
Armée jouée : SMC, GI, SW
Localisation : Bordeaux

Re: chronique d'une journaliste apeurée

Message par Uzhul » 27 mars 2013, 09:36

Ahah tkt il y en aura de la bataille, et je ne pense pas quelle soit encore exité comme ça ^^
"Le coeur d'un guerrier devrait être comme le fer : impitoyable, inflexible et ne se souciant de rien d'autre que de son devoir. Avec un tel coeur, un guerrier peut faire face aux terreurs de l'univers sans s'émouvoir ni faillir."
+++ Attribué à Ferrus Manus +++

Avatar de l’utilisateur
scorpix96
Capitaine
Messages : 1352
Inscription : 25 mars 2012, 21:36
Armée jouée : salamanders/BA, eldars
Localisation : toulouse

Re: chronique d'une journaliste apeurée

Message par scorpix96 » 27 mars 2013, 15:24

très sympa, surtout pour un récit à la première personne. fait attention aux oublis de mots par contre, c'est un peu gênant (à première vue un champs de bataille)
nyan nyan nyan nyan nyan

Avatar de l’utilisateur
Wolfhound
Commissaire
Messages : 828
Inscription : 16 mai 2012, 10:49
Armée jouée : Blood Angels, Garde Impériale
Localisation : Blériot-Plage (à côté de calais)

Re: chronique d'une journaliste apeurée

Message par Wolfhound » 30 avril 2013, 20:21

Euh...Quand on débute un récit, c'est bien de le finir ;)
Pour Tau !
Pour Sanguinus !

Avatar de l’utilisateur
Uzhul
Commissaire
Messages : 961
Inscription : 12 décembre 2011, 22:17
Armée jouée : SMC, GI, SW
Localisation : Bordeaux

Re: chronique d'une journaliste apeurée

Message par Uzhul » 13 août 2013, 20:54

Bon bah je suis vraiment désole d'avoir laissé en plan cette histoire.
J'ai pendant un moment du arrêter le hobbie et donc a peu prés tout ce qui s'en rapproche et donc l'ecriture... Je conçois que c'est une mauvaise excuse mais j'espère avoir votre pardon quand même ^^

Je vais donc bientôt me remettre a la suite de cette histoire et pouvoir vous mettre une suite vers la fin de semaine en espérant pouvoir la continuer et la terminer :D

Encore une fois je m'excuse...
"Le coeur d'un guerrier devrait être comme le fer : impitoyable, inflexible et ne se souciant de rien d'autre que de son devoir. Avec un tel coeur, un guerrier peut faire face aux terreurs de l'univers sans s'émouvoir ni faillir."
+++ Attribué à Ferrus Manus +++

Avatar de l’utilisateur
Wolfhound
Commissaire
Messages : 828
Inscription : 16 mai 2012, 10:49
Armée jouée : Blood Angels, Garde Impériale
Localisation : Blériot-Plage (à côté de calais)

Re: chronique d'une journaliste apeurée

Message par Wolfhound » 13 août 2013, 21:11

*Prend son pistolet Bolter, le pointe sur Uzhul et lui explose le crâne* voilà tu es pardonné/purifié/ce que tu veux ;)
Pour Tau !
Pour Sanguinus !

Avatar de l’utilisateur
Rey_Sulfura
Gouverneur planétaires
Messages : 2646
Inscription : 04 août 2012, 21:54
Jeu joué : Warhammer 40000
Armée jouée : Imperium

Re: chronique d'une journaliste apeurée

Message par Rey_Sulfura » 13 août 2013, 22:05

Nul besoin de t'excuser Uzhul, on a tous une vie (enfin j'ai comme un doute là XD). Et en plus t'es un peu dingue de nous demander pardon, tu sais bien qu'on ne connaît ni le pardon, ni la pitié. N'est ce pas Wolfhound :P
"Le savoir c'est le pouvoir !"
"Nous ne faillirons jamais !"
"Un ennemi sans honneur est un ennemi déjà vaincu !"
Contributeur pour les Space Marines V6/V7 et Imperium V8.

Verrouillé

Revenir à « Roman / Nouvelles »