La Purpeul'z Waagh

crôm
Sergent
Messages : 64
Inscription : 26 octobre 2012, 15:18
Armée jouée : SM

Re: La Purpeul'z Waagh

Message par crôm » 13 mai 2013, 18:08

OUAIS elle super cool je me suis bien marrer quand le gretchin a explosé à cause de ça proche charge explosive .

Avatar de l’utilisateur
le bien supreme
Commissaire
Messages : 854
Inscription : 01 juillet 2012, 16:13
Armée jouée : l'empire tau+ GI

Re: La Purpeul'z Waagh

Message par le bien supreme » 15 mai 2013, 13:03

:)
"Ce n'est pas notre technologie qui nous permettra de vaincre la galaxie. Seuls le sens de l'honneur que nous partageons et notre cause commune nous donneront la force de défaire nos ennemis." Commandeur Tau

Quaz63490
Homme de troupes
Messages : 19
Inscription : 20 janvier 2013, 03:04

Re: La Purpeul'z Waagh

Message par Quaz63490 » 30 avril 2014, 21:29

Bonsoir à tous !
Après un peu plus d'un an de silence, je reviens avec la suite de mon fluff !
Enjoy ;)

Après quelques minutes de marche, les « associés » rejoignirent la salle principal.
Un immense pièce sombre uniquement éclairé par un système holographique en son centre, appartenant probablement à un vaisseau ennemi. L'état de cette machine laissé penser que ses nouveaux propriétaires ne l 'entretenait qu'à grand coup de pied en cas d'avarie.

Plusieurs Orks étaient rassemblaient autour de cet engin, leurs tailles ainsi que leurs corpulences les identifiaient clairement comme ceux qui dirigaient la WAAAGH.
Tous regardèrent le GroMek s'avancer dans la salle, plus ou moins étonné que celui-ci soit accompagné d'un gretchin.

« Gaf ' Gorbak, y'a un chiard qui t'suis ! »

Les peaux vertes émirent un rire gras, résonnant contre les murs.

« Ocup' toi d'tes affaires, face de squig ! »
Répondit Gorbak.
L'Ork le dévisageât alors que son rire s’arrêta net.
Même pour un peau verte, il n'avait pas l'air des plus intelligents. Engoncé dans une méga-armure, seul deux yeux luisant ressortait entre un casque trop grand et un gorgeon de métal lui arrivant au milieu du nez. Son armure était usé et rouillé dans les moindre recoins mais visiblement il en était de même pour tout les peaux vertes présent.Il répondait au nom de Wobskad, chef de la garde d'honneur du Big Boss. Son manque de matière grise ne le dérangeait donc en rien dans son poste puisqu'il consistait à prendre les balles pour ses supérieurs.

« Fermez là maint'nant ! »
En une phrase, toute l'assemblée devint muette. Le Big Boss parlait, tous savait ce qu'il en coûtait de lui coupé la parole.

« Gorbak, j'té envoyé cherché d'la feraille toi et té grot' pour eul' Big Bro ! J'croi' pas t'avoir d'mandé une promenad' de santé ! »

« Yep, Boss. Les Grot rameute' tout l' bouzin sur l' chantié ! »

Le Big Boss pointa du doigt Graz, qui était monté sur l'épaule du Gros Mek entre temps.
« Et kés' ki fout la c'ui ci ? »

« C'ui là, lé spécial Boss, rien qu'and y cause. »

« Znagpatine t'sé quoi faire »

Le Bizarboy s'approcha de Graz en s'appuyant sur son bâton. Le gretchin croisa le regard de l'Ork, peut être était-ce à cause du lien qu'avait le peau verte avec le domaine psychique, mais Graz ne pouvait détourner les yeux des siens.
Les Orks n'ont jamais rien compris à la psyché des Bizarboys, mais qui oserait défier celui qui représente Gork et Mork ? D'habitude ces derniers n'ont pas une vie très longue, l'utilisation de leur magie étant plus qu'aléatoire, leur vie comme celle de ceux qui les accompagnent ne tiens qu'à un fil, leurs têtes finissant généralement par éclaté d'un surplus d'énergie dans un bruit de fruit trop mûr.

Celui-ci était étonnamment vieux. Il s'appuyait constamment sur un bâton à deux mains sur lequel différent grigris étaient attachés. Il était habillé d'une grande robe un cuir de squig, une capuche enfoncée sur la tête.Bien qu'il soit aveugle ses yeux dégageaient une lueur verte qui faisaient reflété les quelques dents dépassant de sa machoire proéminente.

Il fixa longuement Graz, un sourire se dessinât sur son visage alors que des flammes vertes se mirent à bruler aux coins de ses yeux.
Il se retournât et lâcha :

« Que du bon eul' Boss, Ch'oré pas dire pourquoi mais Gork et Mork sont 'vec lui »

Le Big Boss grinça des dents en croisant les bras, sa musculature le rendant encore plus imposant.
Graz se tourna vers lui et pris la parole.
« Ô grand Big Boss, je te prie d'écouter ma requête. »

Toute l'assemblée ouvrit de grand yeux en entendant cette simple phrase, Wobskad lui se contentait de suivre le vol d'une mouche du regard.
Le Big Boss reprit la parole.

« Ou cé qu'ta appris a piaillé kom sa toi ? »

« Je vous raconterais tout ça avec grand plaisir, votre brutalité. Sauf votre respect je ne crains que mes connaissances sur l'orthographe ne vous intéresse guère sur le champ de bataille. »

Wobskad regardait après le gretchin et essayé en vain de comprendre un mot de ce qu'il déblatérait.

« Lorto... Woh k'jé mal au krân... »

Le Big Boss frappa l'Ork sur la tête, le bruit offrant une idée de la force du coup et du néant qui logeait entre les oreilles de Wobskad.

« Tien v'la un r'mède, tronch' de grot' ! En parlant de Grot' continu euh... »

« Graz, puissant Big Boss ! »

« Oué, oué, Blaz, Taz, machin... »

Graz grognât intérieurement, le fait que l'on mâche son nom l 'énervé au plus au point, mais face à un Big Boss il valait mieux éviter le duel.

« Je vais tâcher d'éviter les phrases trop complexes pour ne pas perdre l'assistance. »
Le regard ahuri de Wobskad lui donnait envie d'éclaté de rire, il reprit ses esprits avant de continuer.

« Voilà des années que je vis sur ce monde habité par des humains, mes derniers compagnons m'ayant simplement oubliés ici. J'ai dû me planquer pendant tout ce temps pour ne pas servir de cible d'entraînement à tout les humains du périmètre et quoi de mieux pour passer inaperçu que l'une de leur cité ruche ? »

Les peaux vertes n'ayant pas la moindre idées de ce que peut bien être une « Sitéruch », ils acquiescèrent tous de la tête.

« boug' toi eul' tiot, on a pa tout' l'aprèm' ! »

« Pardonnez moi, Ô Boss Suprême »
Graz abusé des adjectifs pompeux. Il savait à quel point les Big Boss aimait qu'on les flattent, même avec des mots dont il n'avaient pas la moindre idée qu'ils existaient.

« Pour faire bref, comme vous me l'ordonnez, votre grandeur. Je connais parfaitement tout les recoins du camp ennemi... »

Le Big Boss ne comprenant pas un mot de ce que le Gretchin racontait il répondit :

« Et ? »

Graz, exaspérait, utilisa les plus simples termes qu'ils connaissait :

« D'puis qu'j'pieute ché lé Zom, ché komen ki fo fair pour y pété la barak Boss ! »

Le Big Boss se leva subitement de son siège et s'écriat :

« AH ! Là tu m'parle gamin !!! »
"Nous autres on à piker le rouj' des Evil Sunz pour qu'on aille pu' vite !
Le jaun' dé Bad Moonz parc' k'on a mass' de dents !
L' bleu dé Deathskulls just' pour faire puss' de Dakka !
Et ça fé l'violet d' eul Purpleu'Z Waaagh !!! "

Sinkwes
Homme de troupes
Messages : 19
Inscription : 01 juin 2012, 23:13
Armée jouée : Space Marines du Chaos

Re: La Purpeul'z Waagh

Message par Sinkwes » 16 juillet 2014, 17:24

Hey!
T’arrêtes pas en si bon chemin!
Continue!

Répondre

Revenir à « Roman / Nouvelles »